Présentation de l’entreprise

Avant 1993, les missions de gestion des activités eau, assainissement et épuration étaient assurées par :

  • La Régie Municipale de Colmar (aujourd’hui VIALIS) pour l’activité Eau
  • Les communes pour l’activité Assainissement
  • Le Syndicat Intercommunal de Traitement des Eaux Usées de Colmar (SITEUCE) pour l’activité Epuration

Depuis 1993, c’est la Colmarienne des Eaux, Société d’Economie Mixte Locale (SEML) qui a en charge la gestion des 3 activités au travers de marchés publics passés avec la Ville de Colmar puis Colmar Agglomération pour l’eau et l’assainissement, et avec le SITEUCE pour l’épuration.

Chiffres clés

100

collaborateurs

111 000

personnes desservies en eau potable et en assainissement

30 000

clients particuliers, collectivités, administrations (eau)

17 800 000

de m3 d’eaux usées traités dans les stations d’épuration

7 000 000 m3

d’eau vendus annuellement

522 km

de canalisations d’eau potable

424 km

de canalisations d’eau usée

107 km

de canalisations d’eaux pluviales

La Colmarienne des Eaux

La Colmarienne des Eaux intervient dans chaque phase du cycle de l’eau, depuis son prélèvement jusqu’à son retour à la nature.

Elle a été créée le 1er janvier 1993 sous le statut de SEML (Société d’Economie Mixte Locale) à l’initiative de plusieurs collectivités locales de la région colmarienne.

Ce statut présente plusieurs avantages pour les collectivités :

  • une alternative entre une gestion purement privée et une gestion en régie propre pour un service industriel et commercial,
  • un interlocuteur unique regroupant la gestion des activités ainsi que la réalisation des investissements par le biais de conventions de maîtrise d’œuvre,
  • une structure adaptée à l’exploitation de proximité du service de l’eau, de l’assainissement et de l’épuration ainsi qu’à l’accueil de la population de l’agglomération colmarienne,
  • une maîtrise de l’outil de gestion permettant une prise en compte et une mise en œuvre rapide sur le terrain des décisions des collectivités,
  • le coût du service optimisé par la mise en concurrence de la SEM, la souplesse de gestion d’entreprise et le partenariat (la finalité d’une SEM n’est pas de faire du bénéfice pour rémunérer ses actionnaires, mais d’optimiser ses moyens pour satisfaire l’intérêt général).

Activités

  • Pompages et distribution publique d’eau potable
  • Collecte et, entretien des réseaux publics d’assainissement, vidange des fosses
  • Traitement des eaux usées
  • Assistance et Maîtrise d’Œuvre pour les collectivités
  • Bureau d’études

Actionnariat

Son capital de 500.000 euros, est divisé entre des apports publics et privés à hauteur de :

70 % d’apports publics (collectivités locales) :

Colmar Agglomération, Syndicat de Traitement des Eaux Usées de Colmar et Environs (SITEUCE), Syndicat Mixte Assainissement du Vignoble, Communauté des Communes de la Vallée de Munster, Syndicat des Eaux de Colmar Nord Ouest.

30 % d’apports privés (entreprises privées) : 

SUEZ Eau France, SAEM Vialis, Caisse d’Epargne, Crédit Mutuel, Banque Populaire Alsace Lorraine Champagne

Communes desservies en eau potable

La Colmarienne des Eaux exploite le service public de l’eau potable de certaines communes du territoire de Colmar Agglomération, à savoir : Bischwihr, Colmar, Fortschwihr, Horbourg-Wihr, Houssen, Ingersheim, Jebsheim, Muntzenheim, Niedermorschwihr, Porte du Ried, Sainte-Croix-en-Plaine, Turckheim, Walbach, Wettolsheim, Wickerschwihr, Wintzenheim et Zimmerbach.

Assainissement

La Colmarienne des Eaux exploite le service public de l’assainissement collectif et des eaux pluviales de certaines communes du territoire de Colmar Agglomération, à savoir : Colmar, Herrlisheim, Horbourg-Wihr, Houssen, Ingersheim, Jebsheim, Sainte-Croix-en-Plaine, Turckheim, Walbach, Wettolsheim et Wintzenheim.

Des hommes et des métiers

Les collaborateurs de la Colmarienne des Eaux assurent au quotidien la distribution d’une eau potable de qualité, le suivi de la clientèle et la gestion du cycle de l’eau dans le bassin Colmarien.

Les principaux métiers

  • Releveurs de compteurs – enquêteurs,
  • Agents d’accueil clientèle,
  • Agents d’exploitation de réseau eau potable
  • Agents d’exploitation de réseau assainissement
  • Agents d’exploitation de station d’épuration
  • Electromécaniciens, Mécaniciens
  • Laborantins, Responsables QSE,
  • Chargés de projets et d’études,
  • Agents administratifs et comptables

La formation

Pour assurer le meilleur professionnalisme, la Colmarienne des Eaux investit, en moyenne et par an, 3 % de sa masse salariale dans la formation de son personnel.

Contrats de qualification – Stages d ‘études

Notre société s’engage dans la formation des jeunes en accueillant chaque année 2 contrats d’apprentissage et plusieurs stages d’études.

Qui distribue l’eau ?

L’organisation de la distribution de l’eau peut paraître complexe au client qui voit apparaître des interlocuteurs multiples suivant les problèmes auxquels il est confronté. Alors essayons de nous y retrouver pour le secteur de Colmar.

Les Collectivités locales

Les collectivités locales concernées sont : Bischwihr, Colmar, Fortschwihr, Horbourg-Wihr, Houssen, Ingersheim, Jebsheim, Muntzenheim, Niedermorschwihr, Porte du Ried, Sainte Croix-en-Plaine, Turckheim, Walbach, Wettolsheim, Wickerschwihr, Wintzenheim et Zimmerbach (Communes membres de Colmar Agglomération).

Ces Collectivités locales sont propriétaires de tout ou partie des ouvrages de distribution d’eau : stations de pompage, réservoirs, canalisations, compteurs.

Elles confient l’exploitation de leur distribution à des entreprises spécialisées mais conservent leur autorité directe sur le prix de l’eau et sur les travaux neufs ou de renouvellement qui concernent les ouvrages dont elles sont propriétaires.