À votre service

La qualité de votre eau

L’eau que vous buvez

L’eau distribuée dans le périmètre de Colmar Agglomération provient de 5 champs captants : Le Dornig (Est de Colmar), le Neuland (Sud de Colmar), le Kastenwald (sur le ban de Sundhoffen), La Forge (sur le ban de Wintzenheim) et Jebsheim ainsi que de 2 sources situées sur le ban des communes de Walbach et Zimmerbach.

Le pompage est supervisé par un système informatique de télégestion qui gère le remplissage des réservoirs suivant les besoins des consommateurs.

Champs captants du Dornig, Neuland et Kastenwald

L’eau provenant de ces 3 captages est pompée à une centaine de mètres sous terre, dans la nappe phréatique de la Plaine d’Alsace. L’eau prélevée est d’une qualité exceptionnelle, au point qu’elle ne nécessite aucun traitement complémentaire pour sa consommation. Une désinfection préventive est cependant appliquée pour satisfaire aux obligations réglementaires liées au Plan Vigipirate.

L’eau pompée est stockée dans divers réservoirs dont le principal, d’une capacité de 20.000 m3, se situe à Ingersheim et dessert les communes de Colmar, Horbourg-Wihr et Houssen. Il est complété par le réservoir du Letzenberg (2.500 m3) qui alimente les communes de Turckheim et Ingersheim, par celui du Rotenberg (1.700 m3) qui alimente les communes de Wintzenheim et Wettolsheim et par le réservoir du Hunabuhl qui alimente la commune de Niedermorschwihr.

Champ captant de la Forge – Sources de Walbach et Zimmerbach

L’eau provenant de ces 3 sites de captage est stockée dans les réservoirs communaux de Walbach et Zimmerbach ainsi que dans le réservoir du Geisbuhl qui alimente en parapluie les 2 réservoirs communaux ainsi que la partie haute de Zimmerbach et le hameau de La Forge (Wintzenheim).

Champ captant de Jebsheim

L’eau provenant de ce champ captant est stockée dans un réservoir sur tour à proximité immédiate du puits de captage. Ce réservoir est situé dans le périmètre alimentant les communes de Bischwihr, Fortschwihr, Jebsheim, Muntzenheim, Porte du Ried et Wickerschwihr.

L’eau distribuée dans l’agglomération colmarienne arrive jusque chez vous au travers d’un réseau de 522,1 km de canalisations dont les diamètres vont de 60 mm à 800 mm. C’est une eau qui présente une grande qualité bactériologique qui fait l’objet d’un contrôle accru par le biais de près de 400 analyses par an.

Vous pouvez accéder en ligne aux analyses de l’eau sur le Site Internet du Ministère chargé de la Santé (www.solidarites-sante.gouv.fr).

Ces informations sont régulièrement actualisées.

Si un incident devait se produire sur le réseau vous seriez informés en temps réel.

Calcaire, Chloration et Nitrates

Comme toutes les eaux, l’eau de Colmar a des caractéristiques particulières qui sont fonction de son environnement. 3 éléments interpellent souvent le consommateur : la dureté de l’eau, la chloration de l’eau, et les nitrates.

Le calcaire est naturel et sans incidence sur la santé, toutes les eaux en contiennent. Sa présence dépend de la quantité de calcium et de magnésium dissous. L’eau de la région de Colmar étant pompée à une grande profondeur (proche de 100 m), elle contient une quantité importante de sels minéraux.

La dureté ou teneur en calcaire

Avec une dureté moyenne de 34°F sur l’unité de distribution COLMAR (Colmar, Horbourg-Wihr, Houssen, Ingersheim, Niedermorschwihr, Turckheim, Wettolsheim et Wintzenheim), l’eau distribuée est considérée comme étant très dure (très calcaire).

La dureté de l’eau peut constituer un inconvénient pour les appareils ménagers. Lorsque l’eau est chauffée, elle dépose une partie des sels minéraux qu’elle contient et cela crée des petites traces sur la vaisselle. Les dépôts de calcaire se produisent en particulier lorsque la température de l’eau dépasse les 60°C. Veiller à ne pas dépasser cette valeur permet de se prémunir de la plupart des désagréments causés par la dureté de l’eau.

Si toutefois cela ne suffisait pas, il existe différentes solutions pour remédier à cet inconvénient : ajout d’un produit adoucissant, mise en place d’un système d’adoucissement spécifique pour les appareils électroménagers, mais il est inutile d’adoucir l’eau fournie dans toute la maison : c’est cher et parfois dangereux car l’entretien des systèmes d’adoucissement n’est pas toujours réalisé avec tout le soin nécessaire.

L’eau dure est par contre recommandée pour la boisson. Utilisée régulièrement, elle a, alors, un aspect protecteur vis-à-vis de l’apparition des maladies cardio-vasculaires.

Avec une dureté moyenne de 6°F sur l’unité de distribution LA FORGE (La Forge, Walbach et Zimmerbach), l’eau distribuée est considérée comme étant, à l’inverse, très douce (très peu calcaire).

Enfin, avec une dureté moyenne de 25°F sur l’unité de distribution JEBSHEIM (Bischwihr, Fortschwihr, Jebsheim, Porte du Ried et Wickerschwihr), l’eau distribuée est considérée comme étant dure (calcaire).

 

La chloration

L’eau du réseau vous était distribuée sans traitement avant les événements du 11 septembre 2001. Sa qualité ne s’est aucunement dégradée depuis mais pour se garantir de tous les risques possibles, le plan VIGIPIRATE a exigé que tous les distributeurs d’eau mettent en œuvre un traitement préventif de l’eau (par chloration ou javellisation). Il en résulte un léger goût de chlore lors du puisage.

Toutefois le taux de chlore dans l’eau est très réduit, puisqu’il est compris entre 0,1 et 0,3 mg/l. A titre indicatif, la valeur de 0,1 mg/l correspond à une goutte de chlore dans 1000 litres d’eau, c’est-à-dire l’équivalent de cinq baignoires.

Pour atténuer le goût, il suffit de mettre l’eau dans une carafe au réfrigérateur pendant une ou deux heures.

 

Les nitrates

Les nitrates, naturellement présents dans l’eau et le sol, sont des substances indésirables en quantité excessive mais non toxiques. C’est sous l’action de certaines bactéries du tube digestif qu’une petite quantité de nitrates se transforme en nitrites pouvant occasionner des problèmes chez les personnes fragilisées (personnes âgées, femmes enceintes et nourrissons). C’est pourquoi la réglementation française (décret 2001-1220 du 20 décembre 2001) limite à 50 mg/l la teneur maximale en nitrates de l’eau destinée à la consommation humaine.

L’eau distribuée dans votre commune est d’excellente qualité, sa teneur en nitrates est très inférieure à 50 mg/l. Elle peut être donc être consommée sans problème par les personnes âgées, les femmes enceintes et les nourrissons.

Préservez la qualité de votre eau

L’eau potable acheminée par la Colmarienne des Eaux jusqu’à votre logement est parfaitement saine. De nombreux contrôles garantissent sa qualité. Mais, comme pour tout produit alimentaire, il faut préserver cette qualité chez vous. Voici quelques règles à respecter.

Consommez l’eau comme un produit frais

Le froid protège votre eau. Alors pour en boire, n’ouvrez que le robinet d’eau froide. Si vous avez un mitigeur, veillez bien à ce qu’il soit poussé à fond vers la droite. Évitez également de laisser l’eau trop longtemps au contact de l’air ou au soleil avant de la consommer.

 

Ne buvez jamais de l’eau qui a stagné

Quand vous vous absentez quelques jours de votre domicile, de l’eau peut stagner dans les tuyauteries de votre logement et des bactéries peuvent s’y développer. Aussi, avant de boire l’eau du robinet, il est conseillé de la laisser couler quelques minutes.

 

Les règles d’hygiènes à observer avec l’eau

De même que vous faites la cuisine avec des ustensiles propres, pensez à bien rincer vos verres. Nettoyez régulièrement les carafes et les récipients avec de l’eau vinaigrée et du sel, puis rincez bien.

Changez régulièrement les glaçons. Ainsi, ils ne s’imprégneront pas des odeurs des produits avoisinants.

Purgez régulièrement les équipements de votre installation, en particulier le ballon d’eau chaude.

Entretenez vos accessoires de robinetteries (filtre, brise-jet) et les équipements tels qu’adoucisseurs qui doivent répondre aux normes sanitaires.

Votre installation

Tout sur votre compteur d’eau

Tous les immeubles d’habitation sont dotés d’au moins 1 compteur servant à mesurer les volumes d’eau prélevés par les abonnés.

Sur votre compteur, vous pouvez lire l’index de votre consommation en mètres cubes d’eau (1 m³ = 1000 litres).

Seuls les chiffres blancs sur fond noir (ou noirs sur fond blanc) sont notés par notre releveur.

Les chiffres blancs sur fond rouge (ou rouges sur fond blanc) ne sont pas reportés sur les relevés, ils correspondent aux unités inférieures au mètre cube : hectolitres (centaines de litres), décalitres (dizaines de litres), litres et, parfois, décilitres (dixièmes de litres).

 

L’entretien de votre compteur

Vous êtes responsable du bon état de l’appareil. S’il est placé à l’extérieur de votre habitation et en domaine privé, il faut le protéger du froid avec par exemple du polystyrène. Surtout n’utilisez pas des matières pouvant s’imbiber d’eau comme la laine de verre, la paille ou le tissu.

Nous avons l’obligation d’accéder à votre compteur au moins une fois par an pour en vérifier le bon fonctionnement. Merci de veiller à le rendre accessible.

 

Pourquoi changer le compteur d’eau ?

Un compteur d’eau s’use avec le temps, sa précision diminue et le distributeur d’eau doit le changer, en moyenne au bout de quinze années.

La technologie fait des progrès et les compteurs actuels sont souvent plus petits, tout en ayant des performances supérieures à celles des anciens compteurs.

En effectuant ce changement, la Colmarienne des Eaux vous garantit de disposer pour le comptage, et donc pour la facturation de l’eau que vous consommez, des matériels les plus modernes du marché.

Si toutefois, le compteur en place ne vous donnait pas satisfaction, signalez-le et nous nous efforcerons de trouver une solution à votre cas particulier.

Le comptage individuel dans un immeuble collectif

De nombreux habitants des immeubles collectifs, souhaiteraient pouvoir disposer d’un comptage individuel.
La loi n°2000-1208 du 13 décembre 2000 (loi SRU) relative à la Solidarité et au Renouvellement Urbain a arrêté dans son article 93 le principe de l’individualisation des contrats de fourniture d’eau dans les immeubles collectifs.

Les conditions techniques et financières de l’individualisation des comptages et des abonnements par occupants (locataires) sont encadrées par une convention établie entre la Colmarienne des Eaux et le(s) propriétaire(s) de l’immeuble ou le Syndic.

Les occupants des différents appartements sont considérés comme de nouveaux abonnés du service des eaux et sont soumis aux règles de facturation définies dans le Règlement du Service de l’Eau.

Votre demande d’individualisation de comptage

Pour procéder à la votre demande d’individualisation auprès de nos services, le représentant de votre copropriété doit remplir le formulaire de demande d’individualisation ci-après.

Le dossier sera pris en charge par notre équipe pour une étude de faisabilité de la demande.

Après acceptation de la demande par la Colmarienne des Eaux, une convention d’individualisation, les contrats de fourniture d’eau (à renseigner par chaque futur client)  ainsi qu’un devis pour la pose des compteurs seront transmis au représentant de la copropriété.

Après validation et retour de la convention d’individualisation signée, accompagnée du devis et de l’acompte par le représentant de la copropriété et accompagné de l’ensemble des contrats de fourniture d’eau, la pose des compteurs pourra être planifiée. Ainsi chaque client sera directement abonné à la Colmarienne des Eaux et recevra une facture de frais d’accès au service conformément au règlement de Service de l’Eau potable de Colmar Agglomération.  La consommation résiduelle enregistrée par le compteur général est facturée au représentant de la Copropriété déjà abonné au  service de l’eau avant la mise en place de l’Individualisation.

L’entretien de votre branchement d’eau

Le branchement d’eau de votre maison doit parfois faire l’objet de travaux d’entretien, voire même d’un renouvellement complet car il n’est pas à l’abri des dégradations qui interviennent avec le temps.

Qui se charge de cet entretien ?

Lorsque les travaux nécessaires concernent la partie du branchement avant compteur située en domaine public, la Colmarienne des Eaux s’occupe de leur exécution et les prend financièrement à sa charge : vous n’aurez rien à payer.

Lorsque les travaux nécessaires concernent la partie du branchement avant compteur située en domaine privé, l’entretien est également à la charge de la Colmarienne des Eaux. Ne sont cependant pas pris en charge :

  • les frais de remise en état des installations mises en place par le propriétaire/le client ou ses prédécesseurs postérieurement à l’établissement du branchement (reconstitution de revêtement, de maçonnerie, de jardins ou espaces aménagés),
  • les frais de déplacement ou de modification des branchements,
  • les frais de réparation, pour la partie des branchements située en domaine public, résultant d’une faute prouvée du client.

 

Lorsque la collectivité réalise des travaux de renouvellement complet des réseaux publics dans les rues, c’est elle qui prend en charge les modifications et remises en état de l’ensemble de la partie du branchement située en domaine public.

Lorsque les travaux nécessaires concernent la partie du branchement située après compteur en domaine privé, ils sont financièrement à votre charge. Vous pouvez faire intervenir le professionnel de votre choix. Toutefois, en cas d’urgence, il faut savoir que la Colmarienne des Eaux est disponible 24h sur 24, tous les jours de l’année.

Lorsque les travaux concernent le compteur, c’est à nouveau la Colmarienne des Eaux qui se chargera de l’intervention et vous n’aurez rien à payer, sauf si la dégradation constatée sur le compteur résulte de votre fait (il vous appartient, en particulier, de protéger le compteur du gel hivernal).

Et si nous parlions fuites

Comment détecter les fuites chez vous ?

Les fuites d’eau ne sont pas toujours visibles. Pour les déceler, le meilleur moyen est de relever l’index de votre compteur avant d’aller vous coucher (Attention pas de machine en route, ni de chasse d’eau cette nuit-là).
A votre réveil, avant de faire couler l’eau, contrôler à nouveau l’index. S’il a changé, il y a une fuite dans votre installation. Vérifiez alors les robinets, les chasses d’eau, le ballon d’eau chaude etc… Cela peut être juste un joint usé ou un écrou mal serré.

N’hésitez pas à appeler un plombier si vous avez un doute sur l’origine de la fuite.

Combien coûtent les fuites d’eau ?

La présence de fuites d’eau peut avoir des conséquences importantes sur votre consommation, donc sur votre facture.
Le goutte-à-goutte du robinet vous fait gaspiller environ 50 000 litres d’eau par an, soit un coût de 149 euros.
La perte en eau, due à une fuite provenant d’une fissure ou d’un joint non étanche, peut être évaluée à 150 000 litres par an, soit un coût de 447 euros.
Une simple fuite de la chasse d’eau peut atteindre quant à elle, 500 000 litres par an, soit un coût de 1490 euros !

Loi Warsmann

Depuis le 1er juillet 2013 la loi Warsmann protège les consommateurs ayant constaté une surconsommation d’eau causée par une fuite d’eau après compteur. Elle permet légalement de limiter le dû d’une surconsommation d’eau entrainant une facturation importante. Pour bénéficier de la loi Warsmann il faut impérativement que la fuite compteur d’eau soit localisée sur une canalisation privative de l’habitation (fuite après compteur). Depuis le 1er juillet 2013, la Colmarienne des Eaux avertit donc ses abonnés en cas de surconsommation d’eau. Cette précaution permet de réduire le risque de surconsommation d’eau et de constater rapidement une fuite après compteur. Pour bénéficier de la loi Warsmann il faut remplir les conditions suivantes :

  • Etre un particulier
  • Que la facture concerne une habitation
  • Qu’il s’agisse d’une fuite d’eau après compteur sur une canalisation non visible
  • Faire réparer la fuite compteur d’eau par un plombier professionnel dès l’avertissement d’une surconsommation d’eau
  • Transmettre l’attestation de réparation de la fuite d’eau dans un délai d’un mois au distributeur

Tout savoir sur la pression de l’eau

La pression de l’eau disponible à un moment donné au niveau de votre douche ou de votre arrosage de jardin dépend de plusieurs facteurs :

De la situation géographique de votre habitation par rapport au réservoir d’eau qui vous alimente :

Plus la différence d’altitude est importante, plus la pression de l’eau sera élevée.

A Colmar, les quartiers Ouest de la ville sont à une altitude assez proche de celle du réservoir qui régule la pression ; cette pression est forcément plus faible dans ce secteur de la ville que dans les quartiers situés plus à l’Est.

Dans les communes d’Ingersheim, de Turckheim, de Wintzenheim et de Wettolsheim, les réservoirs sont, au contraire, nettement plus élevés que les localités desservies ; les pressions sont fortes et il faut impérativement prévoir un régulateur de pression sur les installations privatives pour ne pas risquer de détériorer certains appareils.

Dans les communes desservies par le Réservoir de Jebsheim, la pression est stable (dite de confort) tout au long de l’année.

Dans les communes de Walbach et Zimmerbach, les habitations situées sur les coteaux, de part leur altimétrie, auront une pression plus faible que les habitations en bas de ces communes où des réducteurs de pression généraux stabilisent les pressions.

Du réseau de canalisations publiques qui amène l’eau depuis le réservoir jusqu’à votre habitation :

En voyageant dans ce réseau, l’eau perd un peu de sa pression. Les réseaux de Colmar et des environs sont, en général, bien dimensionnés et la perte de pression due aux canalisations publiques est relativement faible.

De votre réseau privatif qui amène l’eau depuis le réseau public jusqu’à vos différents points d’utilisation :

Ce réseau doit être bien étudié par le professionnel qui réalise votre installation et qui doit tenir compte des particularités de votre secteur pour le dimensionnement de vos canalisations et pour la mise en place éventuelle d’un régulateur de pression ou, au contraire, d’un surpresseur (en particulier pour les immeubles collectifs).

En cas de problèmes liés à la pression de l’eau chez vous, n’hésitez pas à nous le signaler. Nous ferons les investigations nécessaires pour en déterminer la cause.

La relève

Le relevé de compteur

Votre compteur est relevé 1 fois par an. Les agents de relève de la Colmarienne des Eaux sont reconnaissables à leur carte professionnelle.

Lors de sa tournée, l’agent de relève note l’index de votre consommation qui figure sur votre compteur. Cet index correspond à votre consommation en mètres cubes d’eau (1 m3 = 1000 litres). Seuls les chiffres noirs sur fond blanc (ou blancs sur fond noir) sont pris en compte.

Vous pouvez également nous communiquer votre relevé par mail accompagné d’une photo de votre compteur sur le lien ci-dessous :

Les dates de relève

Les dates de relève peuvent vous être communiquées par mail ou SMS si vous en faites la demande auprès de votre agence clientèle (Tél. 03.89.22.94.50 / mail : contact.clientele@cdeaux.fr).

 

La radio-relève

Dans certaines communes, la relève des compteurs d’eau est automatisée à l’aide de dispositifs de radio-relève.

La facturation

Comment votre facture est-elle établie ?

Sur une base de la consommation réelle :

L’index de votre consommation est déterminé lors de la relève à partir de votre compteur d’eau.

 

Sur une base estimée :

Si votre compteur n’a pas été relevé, votre facture est calculée sur une estimation de votre consommation, évaluée à partir de vos factures précédentes. Votre facture portera alors la mention « consommation estimée ». Le montant sera régularisé lors de la relève suivante. La facture suivante précisera alors le différentiel entre votre consommation estimée et votre consommation réelle détaillant le trop-perçu ou le solde qui restera à régler.

Toutefois, nous vous rappelons qu’il est nécessaire que le relevé de votre compteur soit fait par notre agent de relève au moins une fois par an.

Prix du service de l’eau et de l’assainissement

Le prix du service de l’eau correspond à l’ensemble des opérations qui concerne à la fois la production d’un produit de qualité très surveillé, sa distribution et la dépollution des eaux usées pour la protection de l’environnement et des ressources en eau. Le prix de l’eau est principalement composé de trois éléments, dont les deux premiers sont décidés par les collectivités locales.

Téléchargement du tarif 2019

 

La Distribution de l’eau potable :

Elle comprend la construction, le fonctionnement et l’entretien des ouvrages de pompage, le traitement et la distribution d’environ 7 000 000 m3 d’eau sur le territoire colmarien mais aussi les contrôles de qualité sanitaires, l’entretien et le renouvellement des réseaux de canalisations et la gestion des services aux clients.

 

La Collecte et le  traitement des eaux usées :

Elle comprend la construction, l’exploitation et l’entretien des réseaux de collecte, des stations d’épuration et l’élimination des produits résiduels après assainissement des eaux.

 

Les Redevances et taxes prélevées pour les organismes publics :

La redevance de lutte contre la pollution et la redevance pour la modernisation des réseaux sont reversées à l’Agence de l’eau Rhin-Meuse. Elles permettent à l’Agence de financer des prêts ou des subventions aux collectivités locales pour les équipements collectifs des services d’eau et d’assainissement.

La TVA constitue le dernier élément de la facture :

  • TVA 5,5 % appliquée à l’eau (ce taux est celui appliqué aux produits alimentaires)
  • TVA 10 % appliquée à l’assainissement

Qu’indique votre facture ?

Qu’indique votre facture ?

Au recto de votre facture d’eau :

  • Le numéro de téléphone de votre service clientèle (en haut à gauche)
  • Votre consommation d’eau
  • Le prix unitaire du m³
  • Le montant à payer
  • La date limite de paiement
  • Un graphique d’évolution de votre consommation

Et au verso, les points suivants :

  • Le coût de la distribution de l’eau potable
  • Le coût de l’assainissement (part collecte et part traitement)
  • Les redevances perçues pour les organismes publics

Modes de règlement

Vous pouvez régler vos factures :

  • A nos bureaux en espèces ou par carte bancaire
  • Par TIP, chèque ou virement bancaire
  • Par prélèvement automatique semestriel
  • Vous pouvez également opter pour la mensualisation qui vous permettra de planifier votre budget sur 12 mois.

 

Vous souhaitez plus d’information sur votre facture ou les modes de règlement, prenez contact avec notre service Clientèle (tél. 03.89.22.94.50 ou contact.clientele@cdeaux.fr ). Il se tient à votre disposition pour répondre à toutes vos demandes.

Comment réduire votre consommation ?

Eco-gestes dans votre habitation

Choisir de prendre une douche plutôt qu’un bain, remplir complètement la machine à laver, couper l’eau lors du brossage des dents sont autant de gestes simples et efficaces pour réduire votre consommation.

Eco-gestes dans votre jardin

Plusieurs astuces et conseils permettent également de faire des économies d’eau dans votre jardin : le binage qui facilite la pénétration de l’eau et un arrosage réalisé le soir ou tôt dans la matinée, limiteront le gaspillage d’eau par évaporation, le paillage, la récupération de l’eau de pluie etc…

Litige ou réclamation

Déposer une réclamation

En cas de réclamation

Nous vous invitons à contacter votre Agence Clientèle :

soit par voie postale à l’adresse suivante : Colmarienne des Eaux – Agence Clientèle, 18 rue Edouard Bénès – 68027 COLMAR Cedex.

soit par email à l’adresse suivante : contact.clientele@cdeaux.fr

Autres recours amiables

Votre Agence Clientèle est votre interlocuteur privilégié pour toutes vos réclamations. Toutefois, si vous n’êtes pas satisfait des réponses qui vous ont été apportées, d’autres recours amiables sont possibles.

 

Déposer un premiers recours auprès de la Direction Générale de la Colmarienne des Eaux

Si vous estimez que votre réclamation subsiste malgré la réponse apportée par votre Agence Clientèle, vous pouvez transmettre votre réclamation à la Direction Générale de la Colmarienne des Eaux :

Soit par voie postale à l’adresse suivante : Colmarienne des Eaux – Monsieur le Directeur Général, 18 rue Edouard Bénès – 68027 COLMAR Cedex

Soit par email à l’adresse suivante : contact@cdeaux.fr

 

Déposer un second recours auprès de la Médiation de l’Eau

Si le litige subsiste après avoir sollicité la Direction Générale de la Colmarienne des Eaux, vous pouvez faire appel à la Médiation de l’Eau.

Cet organisme indépendant et impartial a pour vocation de favoriser le traitement amiable des litiges survenus dans le cadre de l’exécution du service public d l’eau ou de l’assainissement.

 

Soit par voie postale à l’adresse suivante :

MEDIATION DE L’EAU
BP 40463
75366 PARIS CEDEX 08

Soit électroniquement sur le portail Internet : www.mediation-eau.fr où vous pourrez remplir un formulaire de saisie.

Nos autres prestations

Nos prestations aux particuliers et industriels

Nos prestations aux particuliers et industriels

L’expérience de nos agents, formés régulièrement sur des matériels spécialisés, vous garantit des prestations adaptées 24h/24 et 7 jours sur 7 (Tél : 03.89.22.94.50). La confiance et la satisfaction de nos partenaires sont pour nous une exigence.

 

Assainissement collectif

  • Vidange des bacs à graisse
  • Curage de siphons
  • Entretien des puits perdus
  • Entretien des stations de relevage
  • Curage de réseaux

 

Assainissement non collectif

  • Vidange des fosses
  • Vidange des bacs à graisses
  • Entretien des puisards

Nos prestations aux collectivités

La Colmarienne des Eaux apporte son concours aux collectivités qui le souhaitent dans le cadre des services de l’eau potable, de l’assainissement collectif, de l’assainissement non collectif et met à disposition son bureau d’études à même de répondre aux projets d’amélioration des services.

Pour télécharger la plaquette des prestations proposées aux collectivités cliquez sur le lien ci-dessous :